Arduino atmega 2560 pin diagram

Arduino atmega 2560 pin diagram

Arduino mega 2560 pinout

Excellente carte Arduino, dont l’architecture est similaire à celle de l’UNO mais qui est améliorée en tous points. La carte de gauche (modèle www.arduino.cc) et celle du bas (modèle de la carte récemment absorbée www.arduino.org) sont les deux modèles originaux. Il existe également différents modèles fabriqués par des tiers qui fonctionnent tout aussi bien à un prix légèrement inférieur.

Ce modèle Ardunio est équipé du microcontrôleur ATMega2560 (datasheet). Il possède 54 broches d’entrée/sortie numériques dont 15 peuvent être utilisées comme sorties PWM (Pulse Width Modulation), 16 broches d’entrée analogiques, fonctionne à une vitesse d’horloge de 16Mhz, dispose d’une entrée d’alimentation externe via un jack 5,5/2,1mm (positif interne) ou via le connecteur USB, d’une connexion périphérique via le port ICSP, de 4 USART (ports série matériels) et d’un bouton de réinitialisation intégré.

Si nous avons besoin de cet espace mémoire ou si nous ne voulons simplement pas utiliser le bootloader, nous pouvons le supprimer et programmer le MCU directement à partir du port ISP en connectant la carte Arduino au programmateur ISP et le programmateur ISP à l’ordinateur via un port USB. Dans ce cas, lors de l’allumage ou de la réinitialisation de la carte Arduino, le programme chargé dans la mémoire est toujours exécuté sans délai ni attente.

Broches arduino uno

L’ATmega2560 du Mega 2560 est préprogrammé avec un chargeur de démarrage qui vous permet de charger un nouveau code sans utiliser de programmateur matériel externe.  Il communique en utilisant le protocole original STK500 (référence, fichiers d’en-tête C).

  Arduino nano atmega328p pinout

Vous pouvez également omettre le chargeur de démarrage et programmer le microcontrôleur via l’en-tête ICSP (In-Circuit Serial Programming) en utilisant Arduino ISP ou similaire ; voir ces instructions pour plus de détails.

Le Mega 2560 est équipé d’un polyfusible réarmable qui protège les ports USB du PC contre les courts-circuits et les surtensions.  Bien que la plupart des PC fournissent leur propre protection interne, le fusible offre une couche de protection supplémentaire.  Si plus de 500 mA est appliqué au port USB, le fusible interrompt automatiquement la connexion jusqu’à ce que le court-circuit ou la surcharge soit éliminé.

L’alimentation externe (non-USB) peut provenir d’un adaptateur CA/CC (wall-wart) ou d’une batterie.  L’adaptateur peut être connecté avec une fiche jack de 2,1 mm à centre positif au connecteur d’alimentation de la carte.  Les fils d’une batterie peuvent être insérés dans les connecteurs à broches GND et Vin du connecteur POWER.

Caractéristiques de l’Arduino mega 2560

L’Arduino Mega 2560 est une carte microcontrôleur basée sur l’ATmega2560. Vous pouvez trouver la fiche technique de l’ATmega2560 en suivant ce lien. Il possède 54 broches d’entrée/sortie numériques (dont 15 peuvent être utilisées comme sorties PWM), 16 entrées analogiques, 4 UART (ports série matériels), un oscillateur à quartz de 16 MHz, une connexion USB, une prise d’alimentation, un connecteur ICSP et un bouton de réinitialisation. Il contient tout ce dont vous avez besoin pour supporter le microcontrôleur. En général, vous pouvez programmer et utiliser le Mega comme vous le feriez avec d’autres cartes Arduino.

L’alimentation externe (non-USB) peut provenir d’un adaptateur AC-DC (mural) ou d’une batterie. L’adaptateur peut être connecté en branchant une fiche positive centrale de 2,1 mm dans la prise d’alimentation de la carte. Les fils d’une batterie peuvent être insérés dans les connecteurs GND et Vin du connecteur POWER.

  Size of array arduino

L’Arduino Mega 2560 est équipé d’un polyfusible réinitialisable qui protège les ports USB de l’ordinateur contre les courts-circuits et les surintensités. Bien que la plupart des ordinateurs fournissent leur propre protection interne, le fusible offre une couche de protection supplémentaire. Si plus de 500 mA est appliqué au port USB, le fusible interrompt automatiquement la connexion jusqu’à ce que la surcharge ou le court-circuit soit supprimé.

Schéma de l’Arduino mega 2560

En principe, il est important de rappeler que les ports d’un microcontrôleur 8 bits ont le même nombre d’entrées/sorties, soit huit lignes. Cela suggère que l’ATmega328P, qui possède trois ports (B, C et D), dispose de 3 x 8 = 24 lignes d’entrée/sortie. Cependant, lorsqu’il est utilisé sur un Arduino, ce n’est pas le cas, comme nous allons le voir.

Le PORTB (port B) a deux lignes d’entrée/sortie occupées qui sont utilisées pour connecter le cristal de l’oscillateur. Ces broches, PORTB bit-6 et PORTB bit-7, peuvent être laissées libres si la puce est configurée pour utiliser l’oscillateur interne, mais cette option ne peut pas être utilisée sur l’Arduino car son système est déjà basé sur la vitesse du cristal de 16 MHz, et le cristal est soudé à ces broches sur le circuit imprimé.

Le PORTC a deux bits qui ne sont pas disponibles, l’un d’eux, le PORTC bit-6 est utilisé comme une entrée RESET, et l’autre bit (7) n’est pas câblé à l’extérieur de l’ATmega328P avec capsule PDIP qui vient se brancher dans le socket de l’Arduino Uno R3, parce qu’il n’a pas assez de lignes disponibles dans son paquet de 28 broches. Et lorsqu’il s’agit d’une puce TQFP 32 broches à montage en surface (comme sur l’Arduino Nano et certains clones de l’Arduino Uno), les deux lignes manquantes sont dédiées au convertisseur analogique-numérique (ADC6 et ADC7) et ne sont pas des broches d’entrée/sortie numériques.

  Arduino nano alimentation 12v