Arduino impedance entree analogique

Arduino impedance entree analogique

Entrée analogique Arduino 4-20ma

Les exemples déjà décrits permettent d’effectuer des mesures raisonnablement précises – mais seulement si la source a une très faible résistance interne. La plupart des voltmètres sont conçus pour avoir une impédance élevée afin de ne pas modifier de manière significative la tension mesurée.

Remarque : tous les circuits suivants mesurent par rapport à la référence par défaut qui peut être TRÈS imprécise, l’utilisation d’un étalonnage précis de la référence de tension comme indiqué dans les pages précédentes est donc encore plus importante !

Pour les tensions entre 0 et 5V, nous pouvons utiliser un amplificateur opérationnel (voir ci-dessous) dans une configuration suiveuse de tension comme indiqué ici. Vin est la tension que vous mesurez, et Vout se connecte à l’entrée analogique de l’Arduino.

Normalement, nous devrions utiliser des alimentations positives et négatives pour alimenter un amplificateur opérationnel ; cependant, les amplificateurs opérationnels CMOS modernes sont capables d’accepter des entrées et de fournir des sorties sur toute la plage d’alimentation. Cette configuration simple, avec seulement quatre composants, donnera une résistance d’entrée de dix mégohms, une résistance de sortie TRÈS faible, et fournira également une protection contre l’électricité statique et la surtension ou la tension inverse à l’entrée.

Tension d’entrée analogique de l’Arduino nano

Je ne suis pas sûr que ce soit un bug. C’est probablement par conception, mais j’ai rencontré un problème avec analogRead() et une entrée à haute impédance. Cela affecte l’Atmel 32U4, mais peut également affecter d’autres puces Atmel, je ne suis pas sûr. Je veux surtout documenter le problème et le travail ici où les gens peuvent le trouver.

  Arduino atmega 2560 pin diagram

Le problème se comporte comme la diaphonie et se manifeste lors d’une commutation rapide entre et la lecture de différents canaux d’entrée. La recommandation courante est de placer un condensateur entre le capteur haute impédance et l’entrée analogique, mais cela n’est pas judicieux pour certaines applications.

Ce problème peut être résolu en logiciel en utilisant un petit délai entre la commutation des canaux sur l’ADCMUX et le démarrage de la conversion. En fait, il semble que @damellis ait rencontré ce problème en 2009. Il reste un délai commenté dans le module wiring_analog.c.

J’imagine que le délai a été supprimé pour des raisons de performance, comme dans le cas de #3064, et devrait probablement rester commenté. Cependant, une option ou un crochet permettant de configurer un délai entre le changement de canal et la lecture serait très utile, car le délai nécessaire pour charger le condensateur du circuit ADC dépend de l’impédance d’entrée.

Arduino entrée analogique widerstand

Les broches Arduino sont par défaut des broches d’entrée. Il n’est donc pas nécessaire de les définir comme des entrées dans la configuration. De plus, la plupart du temps, les broches analogiques d’Arduino peuvent être configurées pour être utilisées comme entrées/sorties numériques. Les broches d’entrée Arduino ont une impédance d’entrée très élevée où il faut une très petite quantité de courant pour changer l’état de la broche. Il est également important de noter que les broches de sortie Arduino ont une impédance plus faible que les broches d’entrée. Parfois, cette connaissance de l’impédance d’entrée et de sortie est utile pour concevoir des circuits pour des conditions spéciales. (ex : Quand on pilote des charges avec une impédance plus élevée, Circuits conçus pour des zones avec un bruit plus élevé)

  Arduino does not name a type

Les broches Arduino ont une impédance d’entrée très élevée. Par conséquent, il faut un courant très minime pour changer l’état de la broche. Mais il peut également montrer des valeurs aléatoires en raison de bruits externes ou de couplage capacitif des broches voisines. Ce problème peut être évité en amenant la broche dans un état connu lorsqu’un état d’entrée n’est pas disponible. Pour ce faire, nous pouvons utiliser des résistances pullup ou pulldown à l’entrée.

Arduino entrée analogique et entrée numérique

Ce cours est un cours avancé pour ceux d’entre vous qui veulent pousser leur ADC ATmega à ses limites. Nous vous donnerons des informations détaillées sur le fonctionnement interne de l’ADC ATmega328p (au cas où vous utiliseriez un Arduino), et nous vous montrerons quels sont les compromis à faire pour l’over-clocking ou l’échantillonnage de sources à haute impédance.

Mais, pour commencer, nous aimerions dire : “N’oubliez pas le DIDR !”. Peut-être le registre ADC le plus négligé, le DIDR (Data Input Disable Register) déconnecte les entrées numériques des canaux ADC que vous utilisez. Ceci est important pour deux raisons. Tout d’abord, une entrée analogique flottera dans tous les sens, et fera que l’entrée numérique basculera constamment entre le haut et le bas. Cela crée un bruit excessif près de l’ADC, et consomme de l’énergie supplémentaire. Deuxièmement, l’entrée numérique et le commutateur DIDR associé ont une capacité qui ralentira votre signal d’entrée si vous échantillonnez une charge hautement résistive.

Malheureusement, Arduino ne fait pas cela pour vous automatiquement. Mais c’est aussi simple que d’ajouter la ligne DIDR0 = 0×01 ; à votre section setup() pour utiliser l’ADC0. Si vous utilisez l’ADC1 vous mettez le bit 1, si l’ADC2 vous mettez le bit 2, et ainsi de suite. Consultez la page 266 de la fiche technique de l’ATmega328p pour plus d’informations.

  Mettre en veille arduino