Pourquoi moteur asynchrone?

Pourquoi moteur asynchrone?

Pourquoi le moteur à induction est appelé transformateur rotatif

Un moteur asynchrone est un moteur électrique à courant alternatif (CA) qui utilise un courant induit dans son rotor plutôt qu’une alimentation physique pour produire son mouvement de rotation. La plupart des moteurs électriques tournent grâce à l’interaction entre les champs électromagnétiques créés dans le stator et le rotor du moteur. Dans un moteur asynchrone, le champ généré dans les enroulements du stator est produit en les connectant à une alimentation en courant alternatif. Le champ généré dans le rotor n’est pas fourni par l’introduction directe d’un courant, mais plutôt par l’induction du courant, à la manière d’un transformateur, grâce au champ électromagnétique adjacent du stator. La plupart des gros moteurs à courant alternatif utilisés dans les applications industrielles ou domestiques sont des moteurs asynchrones.

Également appelés moteurs à induction ou à cage d’écureuil, les moteurs asynchrones se composent de deux éléments principaux. Le premier est le stator, c’est-à-dire le cadre extérieur en forme de tonneau du moteur. Le stator d’un moteur asynchrone comporte un certain nombre d’enroulements ou de bobines disposés le long de sa surface intérieure, chacun d’entre eux comprenant un ensemble de connexions électriques à l’extérieur du cadre. Le deuxième composant principal est le rotor – un noyau cylindrique qui s’adapte étroitement à l’intérieur du stator. L’arbre du moteur, qui fournit le travail de rotation, passe par le milieu du rotor et est soutenu à chaque extrémité par des roulements. Dans un moteur asynchrone, le rotor est soit en acier massif, soit constitué d’une série de barres parallèles en acier ou en cuivre, sans possibilité d’alimentation électrique.

  Resistance pour led arduino

Moteur à induction monophasé

Les termes “moteurs synchrones” et “moteurs asynchrones” sont souvent source de confusion pour beaucoup de gens, qui ne savent pas exactement à quoi ils servent. C’est exactement la raison pour laquelle l’un des membres les plus récents de la communauté du génie électrique a écrit cet article. Consultez-le ci-dessous :

Les informations suivantes traitent des principes généraux de fonctionnement des moteurs synchrones et asynchrones, de leurs avantages, de leurs applications habituelles et de ce que l’on peut réaliser avec chacun de ces moteurs.

Il s’agit d’un moteur électrique CA typique capable de produire des vitesses synchrones. Dans ces moteurs, le stator et le rotor tournent à la même vitesse, ce qui permet de les synchroniser. Le principe de fonctionnement de base est le suivant : lorsque le moteur est connecté au secteur, l’électricité circule dans les enroulements du stator, produisant un champ électromagnétique rotatif. Celui-ci est à son tour induit dans les enroulements du rotor qui commence alors à tourner.

Une source externe de courant continu est nécessaire pour verrouiller le sens de rotation et la position du rotor avec ceux du stator. En raison de ce verrouillage, le moteur doit soit fonctionner de manière synchrone, soit ne pas fonctionner du tout.

Moteur à induction – deutsch

Moteur à induction triphasé totalement fermé et refroidi par ventilateur (TEFC) avec couvercle d’extrémité à gauche, et sans couvercle d’extrémité pour montrer le ventilateur de refroidissement à droite. Dans les moteurs TEFC, les pertes thermiques intérieures sont dissipées indirectement par les ailettes de l’enceinte, principalement par convection d’air forcée.

  Arduino iot cloud push notification

Vue en coupe du stator d’un moteur à induction TEFC, montrant le rotor avec les ailettes de circulation d’air internes. De nombreux moteurs de ce type ont un induit symétrique, et le châssis peut être inversé pour placer le boîtier de connexion électrique (non représenté) du côté opposé.

Un moteur à induction ou moteur asynchrone est un moteur électrique à courant alternatif dans lequel le courant électrique dans le rotor nécessaire pour produire un couple est obtenu par induction électromagnétique à partir du champ magnétique de l’enroulement du stator.[1] Un moteur à induction peut donc être fabriqué sans connexions électriques au rotor.[a] Le rotor d’un moteur à induction peut être de type bobiné ou à cage d’écureuil.

Les moteurs à induction triphasés à cage d’écureuil sont largement utilisés comme entraînements industriels car ils sont auto-démarrants, fiables et économiques. Les moteurs à induction monophasés sont largement utilisés pour les petites charges, comme les appareils ménagers tels que les ventilateurs. Bien que traditionnellement utilisés en service à vitesse fixe, les moteurs à induction sont de plus en plus utilisés avec des variateurs de fréquence (VFD) en service à vitesse variable. Les VFD offrent des possibilités d’économies d’énergie particulièrement importantes pour les moteurs à induction existants et futurs dans les applications de charge de ventilateurs centrifuges à couple variable, de pompes et de compresseurs. Les moteurs à induction à cage d’écureuil sont très largement utilisés dans les applications d’entraînement à vitesse fixe et à fréquence variable.

Moteur à induction linéaire

La différence entre un moteur synchrone et un moteur asynchrone est expliquée en tenant compte de facteurs tels que le type de moteur, le glissement, l’exigence d’une source d’énergie supplémentaire, l’exigence d’une bague collectrice et de balais, leur coût, leur efficacité, le facteur de puissance, l’alimentation en courant, la vitesse, l’auto-démarrage, l’effet sur le couple d’un changement de tension, leur vitesse opérationnelle et les diverses applications des moteurs synchrones et asynchrones.

  Vid 1a86 pid 7523 arduino

ApplicationsLes moteurs synchrones sont utilisés dans les centrales électriques, les industries manufacturières, etc. ils sont également utilisés comme régulateurs de tension, dans les pompes centrifuges et les ventilateurs, les soufflantes, les usines de papier et de textile, les compresseurs et les ascenseurs, etc.

Le moteur synchrone est un moteur qui fonctionne à vitesse synchrone, c’est-à-dire que la vitesse du rotor est égale à la vitesse du stator du moteur. Il suit la relation N = NS = 120f/P, où N est la vitesse du rotor et Ns est la vitesse synchrone.