Quand utiliser un bouton poussoir?

Quand utiliser un bouton poussoir?

Interrupteur à bouton-poussoir

Un bouton-poussoir (également orthographié pushbutton) ou simplement bouton est un mécanisme de commutation simple permettant de contrôler un aspect d’une machine ou d’un processus. Les boutons sont généralement fabriqués dans un matériau dur, généralement du plastique ou du métal[1]. La surface est généralement plate ou formée pour s’adapter au doigt ou à la main de l’homme, de manière à pouvoir être facilement enfoncée ou poussée. Les boutons sont le plus souvent des interrupteurs polarisés, bien que de nombreux boutons non polarisés (en raison de leur nature physique) nécessitent toujours un ressort pour revenir à leur état non enfoncé.

Dans les applications industrielles et commerciales, les boutons-poussoirs peuvent être reliés entre eux par une liaison mécanique de sorte que le fait d’appuyer sur un bouton entraîne le relâchement de l’autre. De cette façon, un bouton d’arrêt peut “forcer” un bouton de démarrage à être relâché. Cette méthode de liaison est utilisée dans les opérations manuelles simples où la machine ou le processus ne dispose pas de circuits électriques de commande.

Les boutons-poussoirs rouges peuvent également avoir de grosses têtes (appelées têtes de champignon) pour faciliter l’utilisation et l’arrêt d’une machine. Ces boutons-poussoirs sont appelés boutons d’arrêt d’urgence et, pour une sécurité accrue, ils sont exigés par le code électrique dans de nombreuses juridictions. Cette grande forme de champignon se retrouve également dans les boutons destinés aux opérateurs qui doivent porter des gants pour leur travail et qui ne pourraient pas actionner un bouton-poussoir encastré ordinaire.

Schéma du circuit du bouton

Un interrupteur à poussoir (bouton) est un interrupteur momentané ou sans verrouillage qui provoque un changement temporaire de l’état d’un circuit électrique uniquement lorsque l’interrupteur est physiquement actionné. Un mécanisme automatique (c’est-à-dire un ressort) ramène l’interrupteur à sa position par défaut immédiatement après, rétablissant ainsi l’état initial du circuit. Il en existe deux types : [1]

  Arduino uno 3d model

De nombreux interrupteurs à poussoir sont conçus pour fonctionner à la fois comme des interrupteurs “à poussoir” et “à poussoir”. Pour ces interrupteurs, le câblage de l’interrupteur détermine si l’interrupteur fonctionne comme un interrupteur “pousser pour faire” ou comme un interrupteur “pousser pour casser”.

Bouton ou interrupteur

Les boutons poussoirs sont des interrupteurs tactiles normalement ouverts. Les boutons poussoirs nous permettent d’alimenter le circuit ou d’effectuer une connexion particulière uniquement lorsque nous appuyons sur le bouton. En clair, il permet de connecter le circuit lorsqu’on appuie dessus et de le couper lorsqu’on le relâche. Un bouton poussoir est également utilisé pour le déclenchement du SCR par la borne de la porte. Ce sont les boutons les plus courants que nous voyons dans les équipements électroniques de notre vie quotidienne. Certaines des applications du bouton poussoir sont mentionnées à la fin de l’article.

Un bouton poussoir peut également être utilisé pour déclencher un SCR. Un SCR est un interrupteur commandé par une porte qui a besoin d’une impulsion de déclenchement. Pour cela, nous pouvons ajouter un bouton poussoir dans le circuit pour donner une impulsion de déclenchement, comme indiqué dans le circuit ci-dessous :

Programmation des boutons poussoirs

Jusqu’à présent, nos programmes ont tourné en boucle sans s’arrêter. Dans ce tutoriel, nous allons l’amener à s’arrêter et à écouter pour une fois ! Nous allons écrire du code qui va patiemment écouter un événement et n’effectuer une action que lorsqu’il se produit. Nous utiliserons toujours une entrée physique pour contrôler notre logiciel, mais cette fois, au lieu d’un trimpot, nous utiliserons un bouton poussoir. En cours de route, nous allons également apprendre les opérations par bit.

  Pourquoi utiliser ESP32?

Un bouton-poussoir est un interrupteur momentané, c’est-à-dire que contrairement à un interrupteur à glissière où le changement d’état de l’interrupteur (marche ou arrêt) est permanent, le changement d’état d’un bouton-poussoir ne dure que pendant que l’on appuie sur le bouton. On l’appelle un interrupteur momentané parce que le changement d’état ne dure que pendant que l’on appuie sur le bouton ; lorsque le bouton est relâché, l’interrupteur s’éteint.

Vous vous demandez peut-être : “S’il y a quatre broches, comment se fait-il que cet interrupteur n’ait pas deux contacts ?” C’est parce que le bouton est constitué de deux paires de broches connectées qui se divisent à chaque extrémité en deux connexions. La photo ci-dessous montre quelles broches sont connectées, alors notez bien que votre circuit commute correctement quand il est censé le faire :