Read i2c data arduino

Read i2c data arduino

I2c arduino uno

A en juger par mes courriels, il est clair que le bus I2C peut être très déroutant pour le nouveau venu. J’ai beaucoup d’exemples sur l’utilisation du bus I2C sur le site web, mais beaucoup d’entre eux utilisent des contrôleurs de haut niveau et ne montrent pas les détails de ce qui se passe réellement sur le bus. Ce court article tente donc de démystifier le bus I2C, j’espère qu’il n’aura pas l’effet inverse !

Le bus I2C physiqueIl s’agit simplement de deux fils, appelés SCL et SDA. SCL est la ligne d’horloge. Elle est utilisée pour synchroniser tous les transferts de données sur le bus I2C. SDA est la ligne de données. Les lignes SCL et SDA sont connectées à tous les dispositifs sur le bus I2C. Il doit y avoir un troisième fil qui est juste la masse ou le 0 volt. Il peut également y avoir un fil de 5 volts si l’alimentation est distribuée aux dispositifs. Les deux lignes SCL et SDA sont des pilotes “open drain”. Cela signifie que la puce peut piloter sa sortie vers le bas, mais pas vers le haut. Pour que la ligne puisse passer à l’état haut, vous devez fournir des résistances d’excursion haute à l’alimentation 5v. Il doit y avoir une résistance entre la ligne SCL et la ligne 5v et une autre entre la ligne SDA et la ligne 5v. Vous n’avez besoin que d’un seul jeu de résistances pull-up pour l’ensemble du bus I2C, et non pour chaque dispositif, comme illustré ci-dessous :

Arduino i2c beispiel

Sur la plupart des cartes Arduino, SDA (ligne de données) est sur la broche d’entrée analogique 4, et SCL (ligne d’horloge) est sur la broche d’entrée analogique 5. Sur l’Arduino Mega, SDA est la broche numérique 20 et SCL la broche 21. (source : https://www.arduino.cc/en/Reference/Wire)

  Arduino pin 0 et 1

Permet à l’utilisateur de programmer une limite de temps pour prévenir et récupérer des blocages du bus I2C. Les blocages du bus I2C ont tendance à geler un programme qui nécessite généralement un cycle d’alimentation pour redémarrer votre programme. Ceci permet à l’utilisateur de définir un délai dans lequel l’I2C se libérera, se réinitialisera et continuera avec la fonction suivante. La mise à zéro de cette valeur désactive la fonction. Par ailleurs, faites attention à ne pas définir une valeur trop faible car certains dispositifs supportent l’étirement de l’horloge, ce qui peut augmenter le temps avant l’envoi d’un accusé de réception, ce qui peut être interprété comme un verrouillage.

Scanne le bus pour les périphériques I2C et rapporte chaque adresse de 7 bits au moniteur série. La fonction de délai d’attente a été implémentée de sorte que s’il y a un problème avec le bus pendant le balayage, il sera affiché sur le moniteur série qu’il y avait un problème.

Transfert de données Arduino i2c

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment configurer et utiliser la communication I2C sur Arduino. Ce tutoriel sur l’I2C explique les broches I2C dans l’Arduino, la configuration du maître et de l’esclave et enfin une démonstration simple dans laquelle deux cartes Arduino UNO communiquent par I2C.

I2C ou I2C est l’abréviation de Inter-Integrated Circuit, un protocole de communication série synchrone développé par Phillips pour la communication entre un microcontrôleur rapide et des périphériques relativement lents (comme la mémoire ou les capteurs) en utilisant seulement deux fils. C’est pourquoi il est parfois aussi appelé TWI (Two Wire Interface).

  Arduino nano pin outs

Avec l’I2C, vous pouvez transmettre des données à des débits de 100 kbit/s (horloge 100 kHz – mode standard), 400 kbit/s (horloge 400 kHz – mode rapide), 1 Mbit/s (horloge 1 MHz – mode rapide plus) et 3,4 Mbit/s (horloge 3,4 MHz – mode haute vitesse).

Le bus I2C se compose de deux fils appelés Serial Data (SDA) et Serial Clock (SCL). Les données sont transmises par la ligne SDA tandis que la ligne SCL est utilisée pour synchroniser les dispositifs avec le signal d’horloge.

Il existe deux types de dispositifs qui se connectent au bus I2C : les maîtres et les esclaves. Les maîtres du bus sont responsables de l’envoi et de la réception des données vers et depuis les dispositifs esclaves. Le signal d’horloge est également fourni par le maître.

Arduino i2c tutorial deutsch

Les communications I2C sont devenues la méthode de facto de communication entre les microcontrôleurs, les micro-ordinateurs et une variété de circuits intégrés et de capteurs. Elle existe depuis 1982 et a été développée à l’origine pour être utilisée dans les récepteurs de télévision.

Aujourd’hui, nous allons corriger cela et en apprendre davantage sur l’I2C. Nous verrons également comment il peut être utilisé pour échanger des informations entre deux Arduinos et comment il peut être utilisé pour permettre à un Arduino d’en contrôler un autre.

Ceci sera le premier de quatre articles sur l’I2C. Dans les prochains articles, nous verrons comment construire nos propres périphériques I2C, comment interfacer un Raspberry Pi et un Arduino à l’aide de l’I2C et comment réaliser des configurations I2C avancées, notamment en utilisant plusieurs maîtres sur un bus I2C.

  Arduino compteur de passage

I2C est un protocole série utilisé sur une interface 2 fils à faible vitesse. Il a été développé à l’origine par Phillips en 1982 pour permettre aux circuits intégrés des récepteurs de télévision de communiquer entre eux.

L’I2C ne peut être utilisé que sur de courtes distances, après tout, il était à l’origine destiné à communiquer entre des circuits intégrés situés sur la même carte de circuit imprimé. La distance maximale de transmission fiable diminue à mesure que la vitesse augmente. À la vitesse la plus lente (100 Kbauds ou une fréquence d’horloge de 100 KHz), la distance maximale est d’environ un mètre.