Comment contrôler la vitesse de rotation dun moteur électrique?

Comment contrôler la vitesse de rotation dun moteur électrique?

Comment réduire la vitesse d’un moteur avec des poulies

Pour commencer, un moteur électrique est une machine qui utilise l’électricité pour faire tourner un arbre, convertissant ainsi l’énergie électrique en énergie mécanique. Les moteurs électriques sont généralement divisés en trois types.

Les moteurs à courant continu se subdivisent en moteurs à courant continu à balais et en moteurs à courant continu sans balais. Les moteurs CC à balais ont des bobines dans leur rotor et modifient la façon dont le courant circule dans les bobines en fonction d’un mécanisme utilisant des commutateurs et des balais. Les moteurs à courant continu à balais génèrent des bruits électriques et acoustiques, et nécessitent une maintenance fréquente car leurs balais et leur collecteur sont des pièces consommables. Mais ils se caractérisent également par une conception simple et peuvent fonctionner sans circuit d’entraînement électronique si le contrôle de la vitesse n’est pas nécessaire.

Un moteur à courant continu sans balais, en revanche, n’a pas besoin de collecteur ni de balais car son rotor est doté d’un aimant permanent. Cela signifie toutefois qu’ils nécessitent un circuit d’entraînement. Ils se caractérisent également par une faible maintenance, un fonctionnement silencieux et une longue durée de vie.

Contrairement aux moteurs à courant alternatif, les moteurs à courant continu sont très faciles à utiliser en raison de la facilité avec laquelle leur vitesse peut être modifiée. Comment cela se fait-il dans la pratique ? L’explication suivante commence par un examen des caractéristiques des moteurs à courant continu.

Comment contrôler la vitesse d’un moteur à courant alternatif

Comme indiqué ci-dessus, le contrôle de la vitesse d’un moteur électrique à courant alternatif présente de nombreux avantages, notamment la réduction du bruit audible, l’efficacité énergétique et un meilleur contrôle de l’application du moteur. Bien qu’il s’agisse de dispositifs à vitesse constante, la vitesse des moteurs à courant alternatif peut varier si la fréquence, la tension d’entrée ou les enroulements qui font tourner le moteur sont modifiés.

  Comment commander un moteur pas à pas avec Arduino?

Un moyen courant et efficace de modifier la vitesse d’un moteur consiste à faire varier la fréquence en utilisant un onduleur comme source d’alimentation. Grâce aux progrès technologiques et à la baisse du coût des convertisseurs de puissance, cette option est fréquemment utilisée et populaire. Les méthodes consistant à réduire la tension des enroulements du moteur à l’aide de transformateurs, de résistances ou de prises d’enroulement du moteur sont également toujours utilisées.

Si vous envisagez d’utiliser un variateur pour alimenter le moteur électrique à courant alternatif, il est important d’en choisir un qui puisse fournir non seulement la tension et le courant de fonctionnement du moteur, mais aussi le courant de démarrage. Utilisez la plage de variation de vitesse requise pour sélectionner la plage de fréquence que le variateur doit être capable de fournir. Les commandes du variateur peuvent être utilisées pour faire varier la fréquence fournie au moteur, et la vitesse du moteur variera alors en conséquence.

Contrôle moteur Pwm

Un contrôleur de moteur est un dispositif ou un groupe de dispositifs qui peut coordonner de manière prédéterminée les performances d’un moteur électrique[1]. Un contrôleur de moteur peut inclure un moyen manuel ou automatique pour démarrer et arrêter le moteur, sélectionner la rotation avant ou arrière, sélectionner et réguler la vitesse, réguler ou limiter le couple, et protéger contre les surcharges et les défauts électriques. Les contrôleurs de moteur peuvent utiliser une commutation électromécanique ou des dispositifs électroniques de puissance pour réguler la vitesse et la direction d’un moteur.

  Comment faire démarrer une voiture avec les fils?

Les contrôleurs de moteur sont utilisés avec des moteurs à courant continu et à courant alternatif. Un contrôleur comprend des moyens pour connecter le moteur à l’alimentation électrique, et peut également inclure une protection contre les surcharges pour le moteur, et une protection contre les surintensités pour le moteur et le câblage. Un contrôleur de moteur peut également superviser le circuit d’excitation du moteur, ou détecter des conditions telles qu’une faible tension d’alimentation, une polarité incorrecte ou une séquence de phase incorrecte, ou une température élevée du moteur. Certains contrôleurs de moteur limitent le courant d’appel au démarrage, ce qui permet au moteur de s’accélérer et d’accélérer la charge mécanique connectée plus lentement qu’avec une connexion directe. Les contrôleurs de moteur peuvent être manuels, nécessitant qu’un opérateur séquence un interrupteur de démarrage par étapes pour accélérer la charge, ou peuvent être entièrement automatiques, utilisant des minuteries internes ou des capteurs de courant pour accélérer le moteur.

Contrôle de la vitesse des moteurs à courant continu

Après les moteurs pas à pas, le moteur à courant continu à aimant permanent (PMDC) est le type de petit moteur à courant continu le plus couramment utilisé. Il produit une vitesse de rotation continue qui peut être facilement contrôlée. Les petits moteurs CC sont idéaux pour les applications nécessitant un contrôle de la vitesse, comme les petits jouets, les modèles réduits, les robots et autres circuits électroniques.

Un moteur à courant continu se compose essentiellement de deux parties, le corps stationnaire du moteur appelé “Stator” et la partie interne qui tourne en produisant le mouvement appelé “Rotor”. Pour les machines à courant continu, le rotor est généralement appelé “induit”.

  Comment détecter une présence?

Généralement, dans les petits moteurs légers à courant continu, le stator est constitué d’une paire d’aimants permanents fixes produisant un flux magnétique uniforme et stationnaire à l’intérieur du moteur, ce qui donne à ces types de moteurs leur nom de “moteurs à courant continu à aimants permanents” (PMDC).

L’armature du moteur est constituée de bobines électriques individuelles connectées ensemble dans une configuration circulaire autour de son corps métallique, produisant une configuration de système de champ de type pôle Nord, puis pôle Sud, puis pôle Nord, etc.