Communication arduino raspberry i2c

Communication arduino raspberry i2c

Arduino et i2c

Soyez toujours au courant, dès le premier jour, de la présentation d’un nouveau projet intéressant ou d’une offre de produits à un prix imbattable ! Vous trouverez ici notre politique de confidentialité.

L’écran OLED AZDelivery de 1,3 pouce est très compact avec une diagonale d’écran de 3,7 cm et, grâce au contraste élevé, les caractères et l’écriture sont très faciles à lire. L’écran se compose de 128×64 pixels OLED blancs qui sont contrôlés individuellement par la puce SH1106 intégrée. Il est parfait pour une utilisation facile avec des microcontrôleurs tels que ATmega, STM32, 8051, AVR, PIC, DSP, ARM, MSP430, PLC, TTL-Logic, etc. Pour une utilisation avec une carte microcontrôleur, nous recommandons la bibliothèque U8glib qui contient également quelques exemples de sketches.

Communication i2c entre deux arduinos

L’un des moyens de communication entre les appareils IoT est le bus I2C (Inter-Integrated Circuit), qui est un bus de données série développé en 1982 par Philips Semiconductors (aujourd’hui NXP Semiconductors).    Des informations détaillées sur le bus I2C sont disponibles sur le site http://bit.ly/2dzy8Cx.

Dans cet article, je vais montrer un exemple très basique de communication sur le bus I2C entre un Raspberry Pi 3 et quatre Arduino UNO Rev3. Vous pouvez trouver le code complet sur GitHub (http://bit.ly/2e1nbWl).

Voici le schéma de connexion pour une LED. Rappelez-vous que la broche la plus longue de la LED est l’anode (+) et c’est celle qui sera connectée à l’alimentation (dans notre cas à la PIN DIGITAL 2 avec le fil orange). D’autre part, la broche la plus courte de la LED est la cathode (-) et c’est celle qui sera connectée à la terre (GND, dans notre cas la connexion GND existante du bus I2C sera utilisée). Il est toujours nécessaire d’inclure une résistance de 220 Ohm afin que la LED ne “brûle” pas.

  Différence entre raspberry et arduino

Communication entre raspberry et arduino

La trame ci-dessus est une trame I2C typique, bien qu’en réalité il puisse y avoir quelques variantes, car dans le cas où le Maître lui-même veut continuer à communiquer, il n’est pas nécessaire de terminer la transmission avec un Stop et de recommencer ensuite une transmission. Le protocole permet d’effectuer un autre Start au milieu d’une trame, donc l’adresse et le R/W devront être envoyés à nouveau, afin de pouvoir changer le mode de communication et passer à une lecture ou une écriture et accéder à un autre capteur ou à un autre registre du même capteur. Dans l’image suivante, vous pouvez voir un tel cadre.

Pour utiliser le bus I2C dans Arduino, vous devez inclure la bibliothèque Wire avec #include <Wire.h>. Ensuite, dans la configuration, vous devez utiliser la fonction Wire.begin() qui démarre le bus I2C et nous définit comme maîtres. A l’intérieur du début, une adresse peut être définie, bien que si il n’y a qu’un seul maître, ce n’est pas nécessaire car personne ne va nous demander des données, mais nous allons toujours initier la communication. Une fois que le bus a démarré, nous pouvons commencer à transmettre. Trois instructions sont utilisées pour cela :

I2c raspberry pi

La façon la plus simple de connecter un Arduino à un Raspberry Pi est d’utiliser l’USB, mais les ports USB du Pi sont nécessaires pour le clavier WiFi, la souris, etc. Par conséquent, sur beaucoup d’entre eux, vous ne pouvez pas utiliser l’USB, surtout si vous utilisez un Raspberry Pi Model “A”.

  Arduino to raspberry shield

Le Pi et l’Arduino prennent en charge deux autres types de communication avec les périphériques. Il y a d’abord le SPI, qui est un protocole série à grande vitesse, et l’I2C. Comme RS232, SPI a besoin de décaleurs de niveau, mais ce n’est pas exactement le cas pour I2C. …