Comment fonctionne une CTN?

Comment fonctionne une CTN?

Thermistance Ntc

Les thermistances, qu’est-ce que c’est ? Commençons par décomposer leur nom, qui nous donnera une indication assez claire de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font : thermistor = résistance thermique. Ce sont de petits dispositifs électroniques qui réagissent à un changement de température (ambiante comprise) en modifiant leur valeur de résistance.

La valeur de la résistance d’une thermistance CTN, ou coefficient de température négatif, diminue lorsque la température augmente. En choisissant une thermistance dont la valeur nominale est adaptée au circuit, on peut l’utiliser idéalement comme limiteur de courant d’appel en ligne. En partant d’une résistance initiale élevée, le courant d’appel entrera et fera monter en flèche la température de la thermistance, ce qui fera baisser la valeur de la résistance à un niveau de perte de puissance plus faible après le pic de courant d’appel. La thermistance reste alors à un niveau de température suffisamment élevé pour conserver le faible niveau de perte de puissance pendant que le courant du circuit normal la traverse, ce qui la rend plus idéale qu’une résistance à valeur fixe qui ne permettrait pas une perte de puissance plus faible. Elles sont également souvent utilisées comme dispositifs de détection de la température dans un circuit.

Gamme de température Ntc

Une thermistance, version abrégée du terme résistance thermique, est un composant passif dont la résistance varie en fonction de la température d’un système. Elle constitue donc une méthode peu coûteuse, précise et dynamique pour mesurer la température. La valeur de la résistance d’une thermistance dépend des matériaux utilisés pour les fabriquer.

  Comment fonctionne une guirlande de Noël?

Les thermistances sont utilisées pour surveiller la température environnante d’un dispositif et les changements de température dans un dispositif. Les changements de température, détectés par une thermistance, influencent les équipements et sont utilisés pour la détection de la température et les coupures de surcharge. Les thermistances peuvent être trouvées dans un assortiment de circuits, d’équipements et de dispositifs fournissant une méthode à faible coût pour la mesure de la température.

Le contrôle précis de la température est un aspect crucial de nombreux processus de fabrication. La précision et l’exactitude du contrôle de la température peuvent déterminer le succès ou l’échec d’une application. Dans la plupart des cas, les thermistances sont au cœur de tout dispositif de mesure de la température en raison de leur coût et de leur précision.

Ntc wheatstone

La section principale de cet article est peut-être trop courte pour résumer adéquatement les points clés. Veuillez envisager d’élargir le lead pour fournir un aperçu accessible de tous les aspects importants de l’article. (Février 2022)

Les thermistances sont divisées en fonction de leur modèle de conduction. Les thermistances à coefficient de température négatif (CTN) ont une résistance moindre à des températures plus élevées, tandis que les thermistances à coefficient de température positif (CTP) ont une résistance plus élevée à des températures plus élevées[1]. Par conséquent, la résistance d’une thermistance CTP est directement proportionnelle à la température.

Les thermistances NTC sont largement utilisées comme limiteurs de courant d’appel, capteurs de température, tandis que les thermistances PTC sont utilisées comme protecteurs de surintensité à réarmement automatique et éléments chauffants autorégulants. La plage de température opérationnelle d’une thermistance dépend du type de sonde et se situe généralement entre -100 ⁰C et 300 ⁰C (-148 °F et 572 °F).

  Comment programmer un robot avec mBlock?

Les thermistances sont généralement produites à l’aide d’oxydes métalliques en poudre. [3] Grâce à des formules et des techniques largement améliorées au cours des 20 dernières années [quand ?], les thermistances CTN peuvent désormais atteindre des précisions sur de larges plages de température telles que ±0,1 °C ou ±0,2 °C de 0 °C à 70 °C avec une excellente stabilité à long terme. Les éléments de thermistance CTN sont disponibles dans de nombreux styles [4], tels que les diodes encapsulées dans du verre à plomb axial (DO-35, DO-34 et DO-41), les puces revêtues de verre, revêtues d’époxy avec fil conducteur nu ou isolé et montage en surface, ainsi que les tiges et les disques. La plage de température de fonctionnement typique d’une thermistance est de -55 °C à +150 °C, bien que certaines thermistances à corps de verre aient une température de fonctionnement maximale de +300 °C.

Facteur de dissipation ntc

Les thermistances sont un type de semi-conducteurs, ce qui signifie qu’elles ont une résistance supérieure à celle des matériaux conducteurs, mais inférieure à celle des matériaux isolants. La relation entre la température d’une thermistance et sa résistance dépend fortement des matériaux qui la composent. Le fabricant détermine généralement cette propriété avec un haut degré de précision, car il s’agit de la principale caractéristique qui intéresse les acheteurs de thermistances.

Les thermistances sont composées d’oxydes métalliques, de liants et de stabilisateurs, pressés en plaquettes, puis découpés à la taille d’une puce, laissés sous forme de disque ou transformés en une autre forme. Le rapport précis des matériaux composites régit leur “courbe” de résistance/température. Les fabricants contrôlent généralement ce rapport avec une grande précision, car il détermine le fonctionnement de la thermistance.

  Comment programmer un lampadaire?

Les thermistances, dérivées du terme “résistances thermosensibles”, sont un capteur très précis et économique pour mesurer la température. Disponibles en deux types, NTC (coefficient de température négatif) et PTC (coefficient de température positif), c’est la thermistance NTC qui est couramment utilisée pour mesurer la température.